Le Killer : jeu incontournable pour une soirée en grand comité

Jeu du Killer pour une soirée anniversaire ou réveillonMalgré son nom un peu barbare, le jeu du Killer est animation de soirée sympathique qui ne perturbe pas la soirée et qui dure assez longtemps. Les participants jouent pendant un temps donné : comptez entre 1h et 3h selon le nombre de participants. Attendez avant de crier au scandale sur la durée du jeu 🙂 ! En fait, c’est un jeu de soirée qui se joue pendant que l’activité suit son cours. A l’apéro, à la pause cigarette, autour d’une coupe de champagne…

But de ce jeu de soirée : Le Killer un maximum de personnes ou autrement récolter un maximum de papiers à ses adversaires. Qu’est-ce qui se cache sur ces papiers me direz vous. En fait, chaque participant (sauf l’initiateur du jeu) reçoit un papier avec une mission à réaliser pendant la durée du jeu.

Matériel nécessaire le jeu du Killer : du papier et un crayon.

Déroulement du jeu du Killer :

Vous donnerez à chaque joueur un papier contenant une mission en début de jeu. Dans ce jeu, une mission est une action qu’un joueur doit accomplir auprès d’un autre joueur sans qu’il ne s’en rende compte. Ces missions doivent être drôles mais réalisables. Elles doivent s’adresser à une personne en particulier (un participant n’apparaît qu’une seule fois sur un papier). Vous devez donc connaitre les participants à l’avance. Vous pourrez ainsi terminer le jeu quand tout le monde aura été killé et qu’il n’en restera plus qu’un. 

Exemples de missions : « Faire croire à Mick que sa braguette est ouverte » ; « Parvenir à servir un verre de Ricard à Keith »  ; « Parler de la coupe du monde de pétanque avec Brian » ou encore « Complimenter Ian sur ses chaussures ». Les possibilités sont infinies. Vous pouvez évidemment personnaliser les missions en fonction des participants. Faites aussi en sorte de mettre des missions qu’il est possible de voir venir car la clé du jeu est là.

Si le killer réussi sa mission, le killé donne son papier (ou ses papiers si il a déjà killé plusieurs personnes). Le killer doit alors réaliser la mission que le killé n’a pas encore faite (la seule personne qui n’a pas killée dans ses papiers, la dernière donc qu’il a reçu de sa dernière victime). Cependant, si le killer se fait prendre lors de sa mission (ex : « ah t’es en mission contre moi là ! »), c’est alors lui qui devient le killé et qui donne ses papiers (ses missions). Le killer réalise alors la mission qu’il était censé faire avant de « contre-killer ».

Bon allez on résume car c’est très simple en fait :

1 – J’écris autant de missions (avec le nom de la personne à killer) qu’il y a de participants (sauf moi)

2 – Je dicte les règles aux participants : ne pas dévoiler sa mission aux autres, réaliser sa mission quand on le souhaite, récupérer la ou les missions du killé ou donner ses papiers si on est contre-killé, à la fin il n’en restera plus qu’un.

(Note : le contre-kill ne doit se faire que lorsque le killer réalise sa mission. Si le contre-kill se fait alors que le killer ne réalise pas encore sa mission, le killer gagne. Cela évite que certains malins s’amusent à contre-killer sans cesse. Si une personne croit que vous êtes en mission, en train de la killer, alors qu’elle n’est pas votre cible, faites le savoir et continuez le jeu.)

3 – Je veille à ce que chaque participant ait son nom sur un papier

4 – Je lance les hostilités !

5 – J’arrête le jeu quand il n’en reste plus qu’une (la dernière personne doit s’en rendre compte puisque la dernière personne qu’elle aura à killer, avait à le killer. C’est le seul cas possible car c’est une boucle.)

Si vous avez des questions, postez-les dans les commentaires !

Un jeu de soirée idéal pour une soirée en grand comité, un anniversaire ou un réveillon  !

Simplifiez-vous l’organisation en commandant en ligne le jeu du Killer.

Retrouvez toutes nos animations de soirée d’anniversaire et toutes nos animations de réveillon